Agenda / Concerts

Aller au contenu | Aller à la navigation | Politique d'accessibilité

Danser !

Dans son acception la plus générale, la danse est l'art de mouvoir le corps humain constitué d'une suite de mouvements ordonnés, souvent rythmés par de la musique (chant et/ou instrument). Selon les danses, les peuples et les époques où elles sont ou ont été exécutées, la danse a des motifs distincts et des façons différentes de se pratiquer, très révélatrices du mode de vie et de la société. La danse peut être un art, un rituel ou un divertissement. Elle exprime des idées et des émotions ou raconte une histoire. La danse a en général un rapport direct dans l'histoire avec les autres arts (musique, peinture, sculpture, etc.).
 « La danse est le premier-né des arts. La musique et la poésie s'écoulent dans le temps ; les arts plastiques et l'architecture modèlent l'espace. Mais la danse vit à la fois dans l'espace et le temps. Avant de confier ses émotions à la pierre, au verbe, au son, l'homme se sert de son propre corps pour organiser l'espace et pour rythmer le temps »[1]
.
Danse classique
C'est au siècle de Louis XIV que c'est développé « la belle danse », à l'origine de la danse classique. Trois siècles d'histoire et de grands ballets, nous ouvrent les portes d'une technique riche et en constante évolution ; du répertoire romantique (La Sylphide, Giselle...), classique (Le Lac des cygnes, Casse-noisette....), au néo-classique (Béjart, Kylian...) et aux chorégraphes classiques contemporains (Thierry Malandain, John Forsythe, Jean Christophe Maillot...).
 
Danse Contemporaine
La danse contemporaine séduit autant qu'elle trouble. Provocatrice, drôle, engagée, émouvante, elle peut encore sembler inaccessible. Depuis déjà trente ans, elle bouleverse nos certitudes. Aujourd'hui, la multitude des propositions, le mélange des genres, les frictions avec le théâtre, la musique ou les arts plastiques lui ouvrent de nouveaux horizons[2]
 
Danse jazz
Née au début du 20ème siècle aux Etats-Unis, la danse jazz est née du métissage des cultures africaines et européennes. Empruntant et mêlant harmonieusement différents vocabulaires (danse classique, moderne, africaine, caraïbe, indienne, latino-américaine, danse de société, hip-hop…), la danse jazz s’est développée progressivement en une technique à part entière qui favorise l’expression individuelle et qui s’appuie fortement sur le rythme. Chargée d’énergie, la danse jazz joue avec les syncopes, les arrêts. Elle manipule les états de tension et de détente, les dynamiques et les niveaux spatiaux, faisant surgir ainsi l’inattendu.




[1] Curt SACHS introduction à l’Histoire de la danse (Ed Gallimard – 1938)
[2] Philippe NOISETTE « Danse contemporaine, mode d’emploi » (Ed Flammarion – 2010)